Chronique Courrier du Coeur: Des nouvelles de Blonde Inconnue Mystérieuse!

Vous avez été nombreux, surtout nombreuses, à vous passionner pour l’histoire de Coeur plein d’espoir dans la 45 Papineau. Ce jeune homme déterminé avait craqué pour une gente et jolie demoiselle blonde, dont le regard bleu pervenche ensoleillait ses matins… Malgré vos efforts (surtout) et les miens (un peu), ce délicieux récit romanesque à saveur d’autobus, loin du roman Harlequin classique, n’avait pas connu de dénouement.

Au lectorat jeunesse: Créée au Canada en 1949, Harlequin est une collection de romans d’amour en format sacoche publiés en 31 langues, faisant toujours rêver les femmes dans plus de 110 pays. La trame est généralement toujours la même et met en scène une femme intelligente et vive, souvent belle mais parfois vilain petit canard à repousse, ayant un urgent besoin d’une transformation beauté. Amèrement blessée par un ex sans scrupule parti avec son moule à quiche préféré, elle n’a besoin de personne (en Harley Davidson). Elle rencontre au bureau/congrès/usine au bord de la faillite/château délabré reçu en héritage/ranch du voisin, un beau ténébreux arrogant, un  peu louche. Elle le déteste au premier regard, lui la trouve superbe quand elle se fâche. Ils se chicanent, puis s’apprivoisent. Il fait taire ses craintes d’un baiser torride: «Chérie, laisse-moi t’expliquer!!». Elle comprend tout et commence à planifier son mariage en écoutant Canal Vie. Une vraie boîte de chocolats aux cerises pour l’âme!  Imaginez Twilight mais sans vampire, toujours avec un homme qui trouve les chemises totalement superflues.

Ô joie, Blonde Inconnue mystérieuse s’est manifestée! J’aurais voulu vous en parler en février, pour la Semaine internationale du Petit cœur après 9 heures (concept!!!!), mais j’ai eu un léger contretemps en forme de VUSVL… Elle a gracieusement et généreusement accepté que je vous donne de ses nouvelles (Merci!!). Imaginons que je lui ai prêtée ma plume colorée pour écrire un mot…

Allô Belette,

Me voici! Ça me fait tout drôle d’écrire ça, mais je me présente, Blonde Inconnue Mystérieuse!

J’ai lu ta Chronique et trouvé ça très mignon, mais ça m’a pris un long moment avant de réaliser que c’est bel et bien de moi dont tu parlais! La vérité a éclaté grâce à une perspicace amie commune. Bon, tu n’as été très généreuse sur les détails (une sorte de Rénald Paré de l’information pertinente) et je ne crois pas que tu aies un grand avenir comme détective ou variante, mais je ne te ferai pas de reproche, surtout depuis que tu imites à la perfection le flamant rose de Rosemont.

Je sais que bien des gens rêvent d’être ainsi reconnus et remarqués dans un lieu public… J’ai été très flattée, mais comme je suis d’un naturel discret, j’étais surtout intimidée de tant d’attention! Je ne savais pas trop comment ni quoi répondre, d’où mon silence. Mon cœur n’est pas à prendre et je ne voulais pas blesser qui que ce soit.

Je salue l’imagination et l’audace dont a fait preuve ton correspondant anonyme pour t’écrire et entrer en contact avec moi, je l’en remercie! Son initiative prouve aussi que le romantisme et la galanterie existent toujours et ça, en cet hiver long comme les séries éliminatoires, c’est une excellente nouvelle pour tous les cœurs pleins d’espoir!

Amicalement,
Blonde Inconnue mystérieuse

Chronique spéciale 45 Papineau: Le Courrier du coeur de Belette

Que Louise Deschâtelets attache son diadème de comtesse avec de la broche, Belette répond au Courrier du coeur!

En effet, « Coeur plein d’espoir » m’a vraiment écrit. Son courriel, bien réel, se lit un peu (euh, pas vraiment!!!) comme suit:

Chère Belette Optimiste,

Jeune homme début trentaine, j’emprunte l’autobus 45 Papineau Sud chaque matin vers 8 h 15. Assis à l’arrière, je profite de ce temps d’attente bien involontaire de votre part (la mienne aussi) pour m’isoler avec mes écouteurs, lire le journal sur ma tablette ou visionner des vidéos en hochant vigoureusement la tête au rythme de la musique, à en faire trembler la rangée de bancs.

NDLB: Ah-AH!!! Oui, je vous ai déjà vu! J’ai même tremblé à côté de vous!

Récemment, ma bulle technologique, mon bouclier contre les nuits torrides racontées trop en détail pour cette heure matinale, a fondu. Il fut transpercé par le sourire et le regard bleu d’une jolie Blonde Inconnue Mystérieuse d’environ 25 ans, qui descend près du métro. Nos regards se sont croisés furtivement et depuis, même un lundi pluvieux de débat sur la Charte me semble joyeux.

Avoir votre grand âge, Belette, je citerais à votre lectorat jeunesse la chanson Ses yeux de Paul Piché (Imaginons un Justin Bieber brillant, indépendantiste et engagé, avec une tête sur les épaules, au lieu d’un singe):

«Mais qu’est-ce qu’elle ferait
Si jamais j’avais l’courage de lui parler
la la la, di di dou…»

Mardi matin (hier!), Blonde Inconnue Mystérieuse jase face à moi avec une blonde amie BCBG vêtue de noir. J’enlève mes écouteurs juste comme elle parle de votre blogue de l’autobus 45, qu’elle semble lire régulièrement.
NLDB: Vous m’en voyez flattée! On voit tout de suite qu’il s’agit d’une personne de qualité!

Eurêka!!!

Chère Belette, pouvez-vous svp m’aider à contacter cette Blonde Inconnue Mystérieuse!?!

C’est signé, Coeur plein d’espoir dans la 45

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Cher Coeur plein d’espoir dans la 45,

Ahhhhh! C’est cuuuute!! Trouvons-la ensemble! Blonde Inconnue Mystérieuse est-elle une abonnée, une amie Facebook ou lit-elle le blogue partagé par un-e ami-e? Énigme!!!

Chère Blonde Inconnue Mystérieuse, passagère de la 45 qui me lisez, je vous invite chaleureusement à vous manifester par courriel: beletteoptimiste45@outlook.com. Je vous mettrai en contact avec Coeur plein d’espoir, si vous le souhaitez.

Quant à vous, Coeur plein d’espoir, je salue votre audace d’avoir osé. Ça ne fait même pas mal, voyez-vous? On ne perd jamais à oser; au pire, on gagne toujours un peu plus confiance en ses moyens.

Votre Cupidon à lunettes,

Belette

Chronique spéciale 4000 visites: Le courrier du coeur de Yo-Man!

Deux mois d’existence des Chroniques de la 45 Papineau et plus de 4000 visites! Merci!!! Sabrons le champagne virtuel et fêtons ça avec le retour de Yo-Man!, le nouveau Louise Deschatelets de la 45 et en lot boni, un clin d’oeil à Madame-Bon-Uniforme!

Autobus 45 Papineau, samedi début de soirée. Yo-Man! est sobrement vêtu et résultat d’une nouvelle coupe de cheveux, son crâne ressemble à une super grille de mots croisés. Il pourrait presque passer inaperçu si ce n’était de la musique à fort volume sur son cellulaire. Des écouteurs? Tellllllllement 2012, à moins qu’ils ne soient gros comme des danoises.

Les pâtisseries! Je parle des pâtisseries!!

Vite, y a-t-il un avocat dans la salle? Je vois déjà d’ici la mise en demeure de «L’Association des Danoises enrobées mais pas grosses, bon!». Elles ne sont peut-être que 3, mais au cas où…

Il éteint sa musique pour parler au téléphone. Parle-t-il à son ami qui a remplacé son percing de langue perdu par une bobépine piquée à sa soeur?

– Yo Man! Comment tu vas?
– (…)
– Ouin, je sais que c’est pas facile, Man. Mais fais-toi z’en pas. Si t’es du pour être avec elle, tu vas être avec elle, Man. C’est pas parce qu’y a un p’tit con qui la texte qu’a pense pas à toé, Man.
– (…)
– Elle t’appelle pas, te texte pas, te voit pas, mais elle pense à toé, Man. Elle l’a dit à Noémie. Le plus dur est passé.
– (…)
– Tsé, c’est comme si t’essaies de faire pousser du blé. Mais là, y a trop plu pis ton blé est toutte pourri. T’as beau rajouter de l’engrais, de l’engrais pis de l’esti d’engrais, si c’est pourri, c’est pourri! Ça poussera jamais, Man! Mais tant que c’est pas pourri, t’as encore des chances, Man. Tu mettras de l’engrais!
– (…)
– OK, Man! Prends soin de toé, à tantôt!

Couples torturés, prenez des notes et soyez réconfortés par la sagesse brute mais pleine de tendresse de Yo-Man!

Quant à Madame-Bon-Uniforme, on se rappellera qu’elle a survécu de façon créative à un tsunami de yogourt aux pêches, sur ses vêtements, dans son sac isolant, en plus de noyer son cellulaire. Je l’ai croisée récemment…

Elle a un tout nouveau sac à lunch!

Courrier du coeur de la 45 Papineau: P.K., Chérie et moi

En ce jeudi crucial pour les Canadiens, Montréal vibre hockey! JiPi,  notre courriériste du coeur de la 45 cette semaine, répond aux questions que vous ne vous êtes jamais posées sur l’importance du hockey dans le couple.

Trois jeunes hommes d’environ 25-30 ans montent à bord de la 45, s’installent au fond et parlent fort. JiPi et Jo portent  la barbe des séries, la chemise à carreaux et le bermuda cargo-trop-de-poches. Portant le polo rayé, mais pas la barbe, le 3e jeune homme n’a pas de nom. Jo tient à la main une bouteille de Corona, il a l’air découragé de la vie.
(histoire de faciliter la lecture, la conversation est transcodée dans un langage avec syllabes complètes)

– Voyons Jo! T’as pas l’air à filer?
– Bof, c’est ma 5e bière (Note de Belette: il est à peine 18 h !), je ne crois plus beaucoup en nos chances… Pis je me suis chicané avec ma «comme blonde»…

Pas-de-nom ne saisit pas.
– Ta «comme blonde»?
– Ben, c’est comme ma blonde, mais c’est comme pas ma blonde!
Ça, c’est plus clair!

– Elle ne comprend pas qu’on est en séries, les gars! Elle voulait aller… au cinéma!!!
– Isshhhhhh!
Horreur et désespoir! On dirait que Jo vient d’annoncer qu’il est en phase terminale de picote volante. Avec le ton de Josélito, JiPi répond:
– Moi, j’ai vécu ça… Au début, Chérie fait semblant d’aimer le hockey. Le gars est heureux, c’est la «chick» idéale! S’il est en amour pour vrai, il fait même un effort pour écouter ses émissions à elle. Sauf qu’en séries, un gars a ses priorités et Chérie n’est pas contente, elle lui reproche d’avoir changé! Tsé, les Canadiens ne jouent jamais autant que Canal Vie dans une semaine!
Comme dirait Ron: Bon point! Bon point-bon point-bonnnn poiiiinnnnnttttt!

(JiPi continue) Chérie le sait maintenant. Si une fille veut être en couple, c’est simple; un gars, ça aime le hockey. En ce moment, on est en séries éliminatoires. Il y a UNE chose importante dans la vie d’un gars: Les Habs, la bière, pis les chums! Si ta «comme blonde» veut aller au cinéma un soir de match pour voir un film de filles, genre Iron Man 3, elle a juste à y aller avec sa chum de fille! Ou bien rester célibataire. C’est toutttte!

Astheure, parlons des vraies affaires… Pourquoi tu crois pu en nos chances, mon espèce de vendu?

Les grandes vérités de JiPi; célibataires, prenez des notes!
a) Pour être en couple, Chérie doit partager son homme avec le hockey; sinon, faut rester célibataire.
b) Mesdames, si un gars écoute Canal Vie avec vous, il est en amour pour vrai.
c) Iron Man 3 est un film de filles.

Go Canadiens Go!