Chronique de l’Étrange: État de siège

Dans le transport en commun, tous les moyens sont bons pour que l’Homo-Autobus et sa fiancée trouvent et défendent leur siège, quitte à utiliser un poing américain ou pire encore, une sacoche.

Vous doutez des vertus de la sacoche comme arme contondante? Bande d’imprudents!!! Par expérience, un sac à main féminin peut contenir un zucchini aux stéroïdes, une boîte de sirop d’érable, une moissonneuse-batteuse-de-poche-épile-sourcils, un gâteau aux fruits de 2 kilos dans sa boîte métallique, un demi-sandwich au smoked meat dans une serviette de papier toute de gras détrempée, une poivrière géante volée et uneeeeeeeee… souris veee-rrrrr-teuh! (ou blanche!!!)

Au lectorat jeunesse: La Souris Verte est une émission de télévision datant de 1812, quand il n’y avait ni couleurs, ni HD, ni manette; il fallait donc menacer son frère pour qu’il se lève et change de poste. Inutile de dire que les enfants uniques ont énormément souffert durant cette atroce période. Imaginez Pikachu habillé en vert, avec des collants et de grands yeux bruns étonnés, aux cils ourlés de 8 couches de mascara. La Souris Verte était bien sympathique mais avait coulé sa maternelle, puisqu’elle ne savait compter que jusqu’à 10; un bel exemple d’où peut mener le décrochage scolaire.

Mais je m’égare, avec mes ambitions pédagogiques! Les sièges!

Il y a celui que veut l’homme à la canne, que la travailleuse endormie ne peut voir. L’homme qui aime s’aérer les bijoux de famille et prend trois places. La dame qui aime aérer son chat, sa cage et prend aussi 3 places. Le siège qui supporte une télé 32 pouces dans sa boîte ou un blé d’inde en peluche géant gagné à la Ronde. Celui que vole l’impolie, en s’assoyant presque sur les genoux de son occupant. Celui trop près d’une personne motivée qui se cherche des amis.

Celui à côté de la plus belle femme de l’autobus, qu’oserait peut-être aborder le jeune homme intimidé, si seulement la dame lisant «Un ennemi à séduire» pouvait enfin quitter. Le témoin de l’amour naissant d’un couple d’ados, empilés l’un sur l’autre qui se flattent les cheveux. Celui de la fillette qui parle à sa poupée.

 Le banc qu’on lorgne de loin,  se demandant pourquoi il est vide… Il est plutôt couvert de journaux, de café renversé, de miettes de biscuits ou de substances hallucinogènes non identifiées. Ou trop près d’une personne sonorement ou nasalement mésadaptée…

Dans l’autobus 45 Papineau, une jeune femme a décidé de remédier à cet épineux problème… Elle apporte sa chaise!

IMG_0103

Advertisements

9 avis sur « Chronique de l’Étrange: État de siège »

  1. Chère Belette, ta chronique est vraiment drôle.
    Tu m’as donné un beau moment de détende en ce petit lundi!!
    Bonne journée! Thérèse.

    • Chère Thérèse, merci pour tes bons mots fleuris qui font toujours chaud à mon coeur de Belette! Des encouragements à continuer, c’est précieux, ça donne un nouvel élan! Je commence à comprendre un tantinet Claude Legault et autres vedettes qui disent ne pas se tanner de se faire dire qu’on aime leur travail! 😉
      Bonne semaine à toi Thérèse, et au plaisir!

  2. Il me semble pourtant qu’on vit dans la même ville. Mais ou prends-tu tes bus Belette? Les miens ne sont pas aussi fun!

    • Chère Emy, je ne vis pas toujours au Royaume de l’étrange. Parfois mes bus sont aussi banals et ordinaires que les tiens! Mais j’ai probablement de la chance, en plus d’avoir les yeux partout! C’est de là que vient mon pseudonyme de Belette! Merci de ta visite et bonne semaine!

  3. Chère Belette,
    Un sac à main transportant un gâteau aux fruits… Surprenant!
    Je m’étais laissée dire que plus personne n’en mange.

    • Chère Louise,
      En effet, le gâteau aux fruits est un aliment mal-aimé. Plusieurs personnes en reçoivent en cadeau, mais ne les mangent pas et les redonnent plutôt à d’autres, qui les redonnent à d’autres. C’est d’ailleurs ce qui a inspiré à Chantale Lacroix son concept de « Donner au suivant ».

      Il resterait donc 18 gâteaux aux fruits en perpétuelle rotation dans le monde. Les autres ont été utilisés comme briques pour bâtir des maisons dans des pays sous-développés. C’est solide et bien étanche contre les intempéries.
      Toutefois, je contribue à l’extinction de l’espèce; chaque année, j’en achète un du Club Lions pour Maman Belette qui est folle de ça et le dévore en une semaine. Alors, le gâteau dans un sac à main dont je parle, c’est le mien!!!
      Merci de votre visite!

  4. Votre joyeux « déjantement » m ‘enchante! Ouf (par devers soi)…j’ai pas écrit déhanchement toujours?

    • Non, pas de déhanchement… Et heureusement que, pour citer Luce Dufault, ce ne sont pas mes soirs de scotch qui vous enchantent, car vous ne seriez pas enchanté souvent! Merci d’être passé, Monsieur Lloutre!

  5. Ping : Rétrospective 2013: 3-2-1, Bonne année! | Les chroniques de la 45 Papineau

Les commentaires sont fermés.