Chronique Souvenirs : O – 69!

45 Papineau, arrêt Mont-Royal. Depuis cet été, les tapis de yoga et autres sacs de sport s’y font remarquer davantage. Disons que ça change des cannes et des marchettes, à rendre jaloux l’Oratoire St-Joseph, qu’on y voyait jadis!

En effet, le centre d’escalade intérieure et de yoga Zéro Gravité s’est installé dans un monument du Plateau, le célèbre Bingo Mont-Royal! Ce bel édifice, qui a aussi abrité un théâtre et un cinéma muet, aurait fermé ses portes en 2010.

Ahhhh, le bingo!!! Les salles enfumées à délicieuse odeur de friture, les éléphants-la-trompe-en-l’air sur les tables, parfois un tour de chant d’une sosie de Patsy Gallant… Partout, des personnes d’un autre âge déterminées et habiles du poignet comme des jeunesses! Sans oublier l’éternel insatisfait, hurlant au crieur: «Brrrasse tes boules!!!!!» Des heures de plaisir, je vous le dis!

Au lectorat jeunesse: Le Bingo est un jeu dont l’origine se perd dans la nuit des temps, tout comme certains participants. D’un oeil de pingouin en rut, on surveille une multitude de cartes numérotées en papier (oui, en papier!!!). Criés au micro par un animateur flegmatique mais motivé, on marque les numéros d’un solide Bang! d’étampe de couleur. Au moment opportun, faut crier BINGO! On y gagnait des prix tantôt kétaines, tantôt enviables, puis des montants d’argent, mais surtout des amitiés, du bon temps et des potins.

C’était un vrai poème que d’assister à la sortie du Bingo dans l’autobus Papineau! On pouvait s’enfarger dans un cendrier sur pied ou une peinture de clown sur velours. Chaque chauffeur était connu par son prénom et tout l’autobus avait droit au récit complet de la soirée.

– Bonsoir! Une bonne soirée, mesdames?

– Salut mon beau Bobby!
– Certain, Adrienne a gagné 100 piasses! Han Adrienne?!
– Georgette a gagné un beau miroir, pis René, un blendeuuur!
– Jean-Louis a une nouvelle blonde… Pis une nouvelle moumoute!!!!!
– Est assez laitte!
– La blonde ou la moumoute?
– Ben les deux, c’t’affaire!!!!!

Je suis ravie que le Bingo Mont-Royal ait trouvé une nouvelle vocation! Mais sa nouvelle clientèle est beaucoup moins distrayante… Qui donc va nous renseigner sur les amours de Jean-Louis??

P.-S. La merveilleuse Mylène Roy enseigne le yoga chez Zéro Gravité, histoire de délier des muscles, apaiser des âmes tourmentées et repeindre de rose des chakras vert-de-gris. Ou variante.

Advertisements

5 avis sur « Chronique Souvenirs : O – 69! »

  1. « …un oeil de pingouin en rut… » traduit bien la férocité avec laquelle les joueuses se concurençaient. C’est toujours avec un sourire au coin des lèvres qu’on vous lit. De petits bijoux, vos chroniques!

    • J’ai longuement hésité entre pingouin en rut ou faucon pellerin en rut… Mais j’ai trouvé qu’il ne fallait pas trop exagérer, quand même! Merci de votre visite et de votre gentil commentaire, Monsieur Lloutre!

  2. Belette, les personnes d’un autre âge, qui fréquentaient le Bingo Mont-Royal, en quittant
    les lieux ont-elles oublié ou laissé un éléphant-la-trompe-en-l’air pour porter chance aux
    futurs occupants des lieux?

    • Chère Dame G., excellente question! Je souhaite énormément de succès à Zéro Gravité, mais j’espère que les éléphants-la-trompe-en-l’air ont trouvé d’autres parties de cartes, de dames ou de pétanque à qui porter chance, au lieu d’étouffer dans la poussière pendant la fermeture des lieux!
      Merci de votre commentaire!

  3. Ping : Rétrospective 2013: 3-2-1, Bonne année! | Les chroniques de la 45 Papineau

Les commentaires sont fermés.