Chronique de l’étrange: Devine qui vient dîner?

Radieuse journée printanière. Les passagers de la 45 Papineau sont de bonne humeur, comme Michel Louvain.

À ma cuisse gauche est assise une dame qui, comme moi, est trop chaudement habillée. À ma cuisse droite, trône un grand sac réutilisable d’une épicerie bio, avec sa propriétaire juste à côté. Portant lunettes, couettes et chandail rouge, la demoiselle dans la jeune vingtaine a le regard pensif des gens fatigués.

Plusieurs arrêts plus tard, dans un charmant jeu de chaise musicale, la dame trop habillée quitte. Je prends sa place, laissant un siège libre entre le sac réutilisable et moi. La demoiselle farfouille dans le sac.

Qu’y a-t-il dedans? Comme vous le savez sans doute, «L’homo autobus» de la 45 ne se contente pas d’un ordinateur portable, une citerne de café ou un livre de Danielle Steel. Trop banal. Il transporte plutôt, par exemple, un sac d’épis de maïs déjà grignotés. Autres exemples? Un ukulélé. Une lasagne chaude format Noces italiennes. Un cahier de dessins de nus, accompagnés de poèmes d’amour truffés de fautes d’orthographe, Sera-tu toujour la femme de ma vis?

Du sac, elle sort… Un rat!!! Vivant! Tout blanc!! Long de même!!!
Faudrait que je vous faxe mon geste d’histoire de pêche… Mais croyez-moi, ce n’est pas un petit rat de l’opéra! Doucement, la demoiselle installe le rat sur ses genoux et lui gratouille gentiment les oreilles et le menton. Comme on fait à un chat ou un bébé gazouillant.

Alors que je supplie silencieusement mes yeux de rester dans leurs orbites et que je songe sérieusement à lâcher le ginger ale… Froutche-que-froutche! Le sac BOUGE! Contrairement à l’expression consacrée… Le rat sort du sac! Vivant! Noir tacheté de blanc!! Long de même!!! Après le rat des villes, voici le rat des champs!

Ratatouille dans un sac d’épicerie bio!!! J’étais assise juste LÀ!

Le rat des champs se dirige vers le buffet à volonté qu’est un dessous de banc d’autobus. Sans s’énerver, la demoiselle dépose un doux bisou sur le museau du rat des villes et le remet dans le sac. Tranquillement, elle rattrape le rat des champs perché sur le bord du siège et lui gratouille aussi le menton. Puis elle le soulève et le regarde dans les yeux avec un léger sourire, l’air de dire «C’est à qui le beau ti-rat? Hein? C’est à qui?» Elle le remet dans son sac d’épicerie. Est-ce un rat sans gluten?

La demoiselle est descendue au métro. Avec son sac et ses amis. Heureusement. Personne n’a rien dit, rien vu. Ou n’a rien voulu voir. Comme si tout était normal, c’est la 45 Papineau, après tout… Quoi, vous ne prenez jamais l’autobus avec des rats dans un sac, vous?

Advertisements

6 avis sur « Chronique de l’étrange: Devine qui vient dîner? »

  1. Avoir eu le courage, j’aurais hurler jusqu’au métro. Difficile d’ignorer un longgggggg cri même quand tu veux faire semblant qu’il n’y a rien…:)

  2. J’étais comme tétanisée, je n’avais pas peur, les rats n’étaient pas laids ou dégoûtants, j’étais juste figée sur place! Je n’aurais pas pu crier, j’étais trop surprise! Ensuite, je me demandais si je n’avais pas halluciné! Tu as raison, ce serait difficile d’ignorer un longgg cri dans un autobus!

    Cette péripétie a eu lieu jeudi dernier, alors que le voyage mouvementé de 34 minutes Chrono a eu lieu mardi dernier. Tout ça dans la même semaine!!! Alors aux gens qui s’inquiètent du fait que je pourrais manquer de matériel, soyez rassurés! 😉

  3. ça n’arrive pas qu’à Montréal! Dans le métro de Paris, j’ai vu assis en face de moi un homme à barbe blanche, avec un gros rat blanc sur chaque épaule. Un rat portait un petit veston, et l’autre une petite jupe…

    • Chère Bambi! Une sorte de sosie du Père Noël dans le métro avec des rats habillés!!! Comme si c’était des lutins ou des poupées!?! C’est complètement hallucinant! Là, on est loin du simple amour des animaux de compagnie, JeuneFrère Belette dirait que c’est digne de l’émission « My crazy obsession »! Est-ce que les gens ont réagi ou faisaient semblant de ne rien voir?
      Quel commentaire incroyable, merci de l’avoir partagé! 🙂

Les commentaires sont fermés.