Chronique de l’étrange, 45 Papineau: 34 minutes chrono

La 45 Papineau comme si vous y étiez, en 34 minutes chrono (odeurs et Jack Bauer en moins). Anecdotes toutes vécues durant un même trajet, promis-juré!

18 h 20: L’autobus quitte le métro Papineau.

18 h 23:
– M’ENTENDS-TU MIEUX, LÀ? T’ES SÛR?
Votre interlocuteur au bout du cellulaire, aucune idée. Sinon, tout l’autobus vous reçoit 5 sur 5, Homme au gilet brun assis au fond!

18 h 25:
– Kessé tu veux, mon &%@#*? Arrête de me regarder ou je te casse la gueule drette icitte!
Un ouvrier de la construction, bien charpenté, armé de sa boîte à lunch en métal et de sa mauvaise humeur, est furieux. Il engueule un Geek à lunettes immenses, trop filiforme pour terrifier un nain de jardin.  Le pauvre ne comprend pas ce que Gros Bras raconte (a-t-il raté son cours de français ou son cours de sacres?) et le fixe d’un air ahuri mais sympathique. Mauvaise idée.

18 h 29: Un petit garçon d’environ 5 ans s’ennuie et entreprend d’explorer son nez avec le bras de sa figurine Spiderman.

18 h 32: Geek à lunettes a trouvé un compatriote pour jaser et ne fixe plus Gros Bras, gagnant ainsi de précieuses minutes d’espérance de vie pour ses lunettes trop grandes et/ou son maxillaire inférieur.

18 h 34: Le Petit Bernard Voyer nasal s’est lassé d’explorer son nez. Appuyé sur sa mère qui lit un journal gratuit, il fait semblant de dormir et imite à la perfection le ronflement d’un vieil ivrogne.

18 h 37: Entendez-vous l’hymne traditionnel écossais à la cornemuse? C’est la sonnerie de cellulaire d’une dame plongée dans son livre sur la course à pieds au féminin. Elle ignore la sonnerie qui se prolonge; elle est trop passionnée par la course à pieds ou n’a plus de tympans. Nous non plus.

18 h 39 Un autre jeune garçon s’ennuie. Il se prend pour un poisson « laveur de vitre » et lèche le bord du plexiglass qui le sépare de la porte de sortie arrière de l’autobus. Bon appétit!

18 h 42 Une des nombreuses victimes de la «Saison des chaussures neuves portées sans chaussettes» monte à bord. Inutile d’arborer une coiffure superbe et une robe griffée achetée en solde quand on a la démarche gracieuse de l’ours A&W et des pansements aux pieds!

18 h 45 Un couple d’adolescents à casquettes s’embrasse à bouche-que-veux-tu, dans un ballet effréné de palettes droites, de langues et de bruits de succion. Heureusement, nous n’avons déjà plus de tympans.

18 h 47 La Passionnée de course à pieds sonne pour descendre. Absorbée par son livre qu’elle n’a pas lâché, elle oublie de presser la barre pour ouvrir la porte et doit attendre l’arrêt suivant. Aurait-elle camouflé 50 nuances de Grey tome 18 dans son livre?

18 h 49 Gros Bras se lève pour sortir. Geek à lunettes veut se réconcilier avec lui et lui tend courtoisement la main! Mais Gros Bras est rancunier:
– Heille toé mon *&?%$#@, viens si t’es un homme, on va régler ça deworrrs!
Geek à lunettes salue son compatriote et sort derrière Gros Bras!?!
Pôvre fou!!!

18 h 51 L’autobus repart et Gros Bras s’élance pour assommer Geek à lunettes dans la ruelle!

18 h 54 DING! Sortie de Belette.

Contrairement aux deux petits garçons, je m’ennuie rarement dans la 45 Papineau!

Advertisements

8 avis sur « Chronique de l’étrange, 45 Papineau: 34 minutes chrono »

Les commentaires sont fermés.