Chronique « Pour un flirt »: Proposition in…croyable!

Votre Belette préférée (vous ne devez pas en connaître 36, donc je revendique farouchement le titre!) est assise bien tranquille dans l’autobus 45 Papineau. C’est une journée glaciale de printemps. Rien pour sourire au monde entier et s’ouvrir comme une fleur, mais tout pour hiberner, bougonner ou faire une cure intensive de poutine.

Un homme d’au moins 15 ans de plus que moi monte à bord et lorgne avec convoitise le siège vide à mes côtés, joue du coude, s’y installe. Pour le décrire, je dirais style « Rocker fatigué pré-retraité », avec manteau de cuir élimé, bottes de cowboy ayant beaucoup voyagé, chevelure qui a jadis coûté plus cher de gel et nombreux bijoux en or.

Il me regarde comme si j’étais un quart de poulet poitrine ou un blond mannequin international, sourit et me dit:
– Salut Beauté!
Deux mots ô combien évocateurs, qui nous en disent long sur le rocker fatigué. Il est doté d’une imagination fertile et débordante ou il a un don. La météo printanière est cruelle et insouciante. Entre chapeau et foulard, on voit à peine le bout de mon nez, une monture de lunettes rouges et des yeux cernés. Alors pour s’exclamer sur mon joli minois, il faut faire preuve d’imagination ou voir à travers les vêtements. Autre option, revenir de la taverne. Test en Odorama: Positif. Ça aide. Beaucoup.

Je grogne une réponse. Encouragé par mon enthousiasme et mon accueil chaleureux(!), il continue sur sa lancée et entame la conversation, se présente, jase du temps qu’il fait, du hockey, de ses sorties…
– Aimes-tu ça toi, le Marché aux Puces 5 étoiles? Sur Métropolitain?
– Euh…
– Moi j’aime ça aller là, j’y vais souvent, j’achète toutes sortes d’affaires, du linge, du parfum, des bijoux en or, d’la vraie or, là!

Il me montre alors ses gourmettes et ses bagues en or à têtes de mort, puis dézippe son manteau pour me montrer la rivière de chaînes en or autour de son cou, avec croix et pendentifs à têtes de lapins…
– C’est beau, hein? Aimes-tu toi, les chaînes en or?
– Euh…
– Moi je trouve ça beau sur une belle femme, une belle grosse chaîne en or… Tu fais quoi demain?
– Euh…
– J’aimerais ça t’inviter au Marché aux puces 5 étoiles! Sur Métropolitain. Ça te tente-tu? J’voudrais t’acheter une belle chaîne en or, pas une cheap, là! Ça nous ferait une belle sortie!

Quel romantisme!!! Vous ne me croirez pas, je le sais, mais je suis encore célibataire! Je dois être trop difficile!

Avez-vous déjà été courtisé-e, galamment ou non, dans l’autobus ou le métro?

Advertisements

6 avis sur « Chronique « Pour un flirt »: Proposition in…croyable! »

  1. « Que celui qui n’a jamais invité une inconnue au Marché aux puces 5 étoiles lui lance la première pierre! »

    • Comme dirait mon vuetnamien de mari: « À cheval donné, on regarde pas s’il est bridé »… Une belle chaîne, en vrai or, du marché aux puces, de vraies puces? Quelle ingrate!
      😉

    • Quel conseil, Monsieur de Trois-Mâts! Mais s’il est suivi, il est suggéré à notre Rocker fatigué d’être prudent, puisque pour citer le grand philosophe Vincent Damphousse, «On ne peut pas toujours avoir un casque sur la tête»!

  2. Salut Belette optimiste!!
    Je lisait tranquilment la chronique d’aujourd’hui…et puis….on arrive au bout… »puis dézippe son »…….et j’ai eu peur…..ouufff!!…..manteau…..soulagement…..il voulait juste montrer ses chaînes en or….une belle façon de commencer la journée sans doute!

    • Chère Marie de St. Roch sur l’Arachide (on salue les gens de ce coin-là!), je vous rassure, je n’ai pas eu peur une seule seconde du Rocker fatigué. Il était bien jasant mais pas très entreprenant, il n’a même pas tenté de me tâter une cuisse! En fait, maintenant que vous m’y faites penser, il était presque aussi obsédé par son or que Séraphin Poudrier! Merci de votre commentaire et de votre visite!

Les commentaires sont fermés.