Chronique de l’étrange: « La coqueluche des grands drive-in »

Soyons fous, c’est lundi! Alors, pour faire changement, transportons-nous dans l’autobus 193.

Matin ensoleillé de semaine, à l’heure où les yeux sont encore collés et les couettes rebelles cherchent une raison de rentrer dans le droit chemin. Un jeune d’environ 20 ans, «Yo-Man!», monte à bord. La casquette vissée sur la tête, il porte habituellement une veste discrète à motif camouflage. Mais aujourd’hui, il porte plutôt une veste noire entièrement recouverte de brillants de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, lui donnant l’air d’un jeu de Lite-Brite ambulant recto-verso. Allumé.

S’il y a de très jeunes gens qui lisent cette chronique et ignorent l’existence du Lite-Brite, disons simplement que c’est un lointain ancêtre des jeux électroniques. On faisait des dessins en disposant à la main (!) des chevilles de couleur sur un tableau noir lumineux branché dans le mur (?!?). Expliqué ainsi, ça peut vous sembler un peu ennuyant, voire même pathétique, mais c’était très amusant! Quand j’étais enfant, au début de la colonie, on ne connaissait pas Angry Birds et on a grandit et survécu quand même.

Yo-Man! laisse galamment sa copine s’asseoir, alors que lui s’installe près d’elle dans l’entrée de l’autobus, à l’endroit idéal pour bloquer le passage et créer un embouteillage monstre avec les marchettes, les poussettes, alouette! Il parle au téléphone:

– Yo Man, es-tu gelé?
– (……)
– Yo Man! Sérieux Man, es-tu gelé? (J’ai comme l’impression qu’il ne parle pas de météo)
– (…..)
– Quoi? Tu t’es mis quoi dans’ langue?
Il se tourne vers sa copine et explique:
– Y’a perdu son percing pis y s’est mis une bobépine dans’ langue!! Ahahahahahahahah!

*Le jeu de mots du jour de Belette Optimiste: Pour ne pas couper les cheveux en quatre si vous avez un poil sur la langue, remplacez votre percing par une bobépine.*

Il finit par arrêter de rire, reprend son souffle, puis revient à son ami «Qui, ça? Bobépine!» au téléphone:
– Yo Man, t’es fou! Où t’as pris ça, une bobépine? L’as-tu volée à une serveuse?
– (…….)
– Oh, à ta soeur? Fiou! Ouin, c’est moins pire!
Répète pour sa copine: Fiou, il l’a volée à sa soeur, c’est moins pire!

Si on se fie au raisonnement de Yo Man!, il n’y a que les serveuses et les soeurs qui utilisent des bobépines. De plus, il ne faut pas voler une serveuse, mais on peut voler sa soeur, c’est moins pire. Qu’arrive-t-il donc si votre soeur est serveuse?

Advertisements

2 avis sur « Chronique de l’étrange: « La coqueluche des grands drive-in » »

  1. « J’ai comme l’impression qu’il ne parle pas de météo » — ah! ah! Comme tu vois je rattrape mon retard… comme les grandes séries amaaaricaines, ça se savoure bien en rafale, ce blogue! 🙂

    • Merci, merci, je suis flattée! Sûrement encore meilleur avec des biscuits, je sais qu’il y en a souvent de délicieux dans votre cuisine, chère Anonyme… À ne pas confondre avec Anne Onyme! 😉 Merci du commentaire!

Les commentaires sont fermés.